L’inventaire des pesticides et les déclarations volontaires des stocks obsolètes ont permis d’identifier 329 tonnes de PODA. Un contrat d’entente directe a été signé avec RMG CI pour la collecte, le transport, la sauvegarde et l’incinération de ces stocks.

Mais avant la mise en œuvre de la collecte, il s’est avéré important de faire une inspection des stocks afin de permettre à RMG, au CIAPOL et bien entendu à la cellule sauvegarde environnementale et sociale de prendre toutes les dispositions idoines pour un enlèvement dans les conditions écologiquement rationnelles, et de mettre en place un planning efficace.