Inventaire des pesticides

Inventaire des pesticides obsolètes en Côte d’Ivoire: La Banque mondiale satisfaite des avancées enregistrées par le PROGEP-CI

0

S’imprégner de la réalité du terrain et faire un premier bilan des 45 jours d’inventaire des pesticides en Côte d’Ivoire, tel est l’objectif la visite de terrain réalisée du 24 au 27 février dernier par une équipe de la Banque mondiale et du Projet de Gestion des Pesticides Obsolètes en Côte d’Ivoire (PROGEP-CI) dans la région de Lacs. Au terme de cette visite de terrain, M. Douglas Graham, Spécialiste Environnemental Senior pour la zone Afrique et chargé du PROGEP-CI au niveau de la Banque Mondiale a exprimé son satisfecit quant aux avancées notables enregistrées par le projet depuis le démarrage de l’inventaire le 1er décembre 2017.

C’est que sur 45 dépôts de pesticides inventoriés dans la région des Lacs, 25 ont déjà reçu la visite des agents d’inventaire. Et de nombreux acteurs qui détiennent des pesticides périmés, interdits ou frauduleux collaborent grâce aux actions de sensibilisation et d’information menées par le projet et les acteurs impliqués. Pour ces détenteurs de pesticides, le PROGEP-CI se présente comme une solution fiable pour une gestion écologiquement rationnelle de leurs stocks obsolètes. C’est pourquoi, ils ont exprimé leur entière adhésion à ce projet placé sous la tutelle du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable et mis en œuvre avec l’appui technique du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural.

Cette visite, conduite par le professeur Kouadio Georges, Coordonnateur du PROGEP-CI et sous la supervision de la Préfecture de Yamoussoukro, a conduit les délégations sur plusieurs sites dont celui de l’Office National de Développement du Riz (ONDR), le périmètre de production de maraîcher de N’Gokro- Ballakro, chez des distributeurs et des revendeurs de pesticides au grand marché de Yamoussoukro. Les échanges ont permis une fois encore au projet de prodiguer des conseils et de rassurer les acteurs de la chaîne de pesticides. « Ne brûlez pas les emballages vides des pesticides, déclarez vos pesticides obsolètes afin que le PROGEP-CI puisse les collecter, les stocker en vue de leur élimination selon les normes requises. » a dit le coordonnateur du PROGEP-CI

Dans le cadre de la réalisation de l’inventaire des pesticides, ce sont plus de 6000 magasins qui seront visités sur toute l’étendue du territoire national par les agents d’inventaires afin de collecter des informations sur les pesticides présents en Côte d’Ivoire aussi bien en terme de qualité que de quantité.

Cet inventaire permettra à la Côte d’Ivoire de cerner l’ampleur du problème et récupérer tous ces pesticides périmés, interdits ou non homologués ainsi que les emballages vides (bidons, boîtes vides) et les équipements et semences contaminées présents sur le territoire national et mettre en place une stratégie pour une gestion écologiquement rationnelle des pesticides.

Le PROGEP-CI est un projet financé par le Fonds Mondial pour l’Environnement avec pour agence d’exécution la Banque Mondiale. Il vise à aider la Côte d’Ivoire à améliorer la gestion des pesticides par l’inventaire, la collecte et l’élimination de manière écologique, des pesticides obsolètes qui sont de véritables poisons pour l’homme et l’environnement. Le projet aidera aussi notre pays à renforcer le cadre juridique pour la gestion efficace des pesticides et à promouvoir les alternatives aux pesticides chimiques.

Une opération d’incinération de plus de 300 tonnes de pesticides obsolètes lancée par le PROGEP-CI

Previous article

Lutte contre les pesticides obsolètes : Le coordonnateur du PROGEP-CI rencontre la CRSTE

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *