Alternatives aux pesticidesInventaire des pesticides

Lutte contre les pesticides obsolètes : Le coordonnateur du PROGEP-CI rencontre la CRSTE

0

Des députés membres de la Commission de la Recherche, de la Science, de la Technologie et de l’Environnement (CRSTE), conduits par M. Famoussa Coulibaly, ont eu une séance de travail, le 22 août 2017, à l’annexe du parlement, avec le coordonnateur du projet de gestion des pesticides obsolètes et des déchets associés en Côte d’Ivoire (PROGEP-CI), M. Georges Kouadio. Pour le coordonnateur de ce projet, les pesticides obsolètes constituent un danger public vu qu’ils polluent non seulement le sol, l’air et les aliments, mais ont également des conséquences désastreuses sur la santé des populations. C’est la raison pour laquelle le projet de gestion des pesticides obsolètes et des déchets associés en Côte d’Ivoire veut l’éradiquer. Dans cette optique, selon M. Georges Kouadio, un inventaire des pesticides obsolètes sera fait sur toute l’étendue du territoire ivoirien pour non seulement une gestion durable des pesticides en Côte d’Ivoire, mais aussi pour respecter les obligations des Pays Parties aux Conventions de Stockholm, de Rotterdam, de Bâle, SAICM,…, promouvoir la gestion rationnelle des pesticides tout au long de leur cycle de vie, développer une agriculture durable. Cette phase d’inventaire, qui démarre le 7 septembre 2017, sera suivie de celles du stockage et élimination des pesticides obsolètes et des déchets associés ainsi que d’un appui aux systèmes d’information de gestion. Pour faire de leur plan d’action une réussite, le coordonnateur du projet de gestion des pesticides obsolètes et des déchets associés en Côte d’Ivoire a souhaité une implication des députés. Ces derniers ont marqué leur adhésion à cette initiative et souhaité qu’un séminaire sur la question des pesticides obsolètes et des déchets associés soit organisé à l’endroit des membres de la Commission de la Recherche, de la Science, de la Technologie et de l’Environnement afin qu’ils aient tous les outils nécessaires pour sensibiliser les populations. Ce projet a été financé à hauteur de 4.2 milliards FCFA par la Banque Mondiale et de 2.2 milliards FCFA par l’état de Côte d’Ivoire.

Inventaire des pesticides obsolètes en Côte d’Ivoire: La Banque mondiale satisfaite des avancées enregistrées par le PROGEP-CI

Previous article

Des journalistes instruits sur le Projet de Gestion des Pesticides Obsolètes et déchets associés en Côte d`Ivoire (PROGEP-CI)

Next article

You may also like

Comments

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *