Professeur Kouadio Georges, est maître de conférences des Universités. Il est spécialiste en sciences environnementales et changements climatiques. Il est enseignant–chercheur à l’Ecole Normale Supérieure d’Abidjan (ENS). Il est membre de l’équipe aérosols- pollutions du Laboratoire de Physique de l’Atmosphère et de Mécanique des Fluides (LAPA –MF) de l’Unité de Formation et de Recherche des Sciences des Structures de la Matière et de la Technologie – UFR-SSMT) de l’Université Félix Houphouët Boigny (UFHB). Il a été Directeur Général de l’Environnement de mai 2012 à mai 2017.

La préservation de l’environnement nous concerne tous, il est donc vital d’y accorder un intérêt particulier.

Un environnement sain est la garantie d’un avenir meilleur et nous pouvons aisément le constater à travers cette définition qui nous interpelle tous «L’environnement est « l’ensemble des éléments qui entourent un individu ou une espèce et dont certains contribuent directement à subvenir à ses besoins et à son bien-être ».

Face donc à cette réalité, nous avons la responsabilité collective de sauver et de préserver notre environnement pour notre santé et notre bien-être, nous devons œuvrer en faveur d’une planète, d’un pays sans pollution, car pour nous tous, la préservation de l’environnement est un sujet crucial.

Notre pays la Côte d’Ivoire, est depuis plusieurs décennies, le plus gros producteur mondial de cacao, et fait partie des principaux producteurs de noix de cajou, bananes, ananas, copras, huile de palme et caoutchouc, ce qui implique l’utilisation par les producteurs de produits en faveur d’une production plus rentable mais malheureusement d’une agriculture moins saine et dangereuse pour l’homme, la faune et la flore.

Certes, l’usage massif de pesticides synthétiques a joué un rôle capital dans l’expansion de l’agriculture en Côte d’Ivoire et sa contribution à l’économie nationale. Néanmoins, l’usage de pesticides en quantités importantes, surtout s’il est mal géré, peut s’avérer extrêmement préjudiciable. Les pesticides, s’ils ne sont pas sélectionnés et utilisés à bon escient, peuvent entraîner un coût financier pour les agriculteurs et de nombreux décès ou maladies causés par les pesticides.

Pour pallier à cette problématique de la préservation de l’environnement mais aussi de l’amélioration du bien-être économique et sociale des populations, l’Etat de Côte d’Ivoire et son partenaire financier la Banque mondiale ont dans un objectif commun initié le Projet de Gestion des Pesticides Obsolètes et Déchets Associés dit (PROGEPCI).

L’objectif majeur du PROGEPCI est d’améliorer la gestion des pesticides obsolètes et des déchets associés en Côte d’Ivoire par le gouvernement et par tous les acteurs impliqués dans le cycle de vie des pesticides notamment, les distributeurs et revendeurs de pesticides, les ministères en charge de la santé, de l’environnement et de l’agriculture, les utilisateurs regroupés au sien des OPA et des agro-industries du coton, banane, canne à sucre, palmier à huile.

La vision pour une agriculture plus saine doit nous interpeller tous, afin que nous puissions mettre en œuvre de manière transparente et inclusive une batterie d’actions concrète de lutte contre l’utilisation de produits obsolètes et frauduleux, car certains sont parfois même des produits chimiques extrêmement toxiques.

Parmi cette batterie d’actions déployées dans le cadre de la mise en œuvre du PROGEPCI, l’accès à l’information pour tous à travers la création d’un site internet du projet, c’est avéré plus que primordiale car constat fut fait que l’utilisation de pesticide frauduleux et obsolètes est majoritairement dû à la méconnaissance et/ou à la désinformation des utilisateurs et des revendeurs.

Le site internet du PROGEPCI a pour vocation non seulement d’être un canal d’informations et de sensibilisation pour toutes les parties prenantes en particulier les populations cibles, mais aussi de mettre en exergue les actions mises en œuvres dans le cadre du projet afin d’en assurer une large diffusion pour un impact plus durable.

Je vous invite donc chers partenaires, amis de lutte pour un environnement meilleur, à visiter régulièrement le site du PROGEPCI afin de vous tenir informer de toutes nos actions en faveur d’une meilleure gestion des pesticides et déchets associées pour le bien-être de tous et des générations futures.

Professeur Kouadio Kouamé Georges

Coordonnateur du PROGEP-CI